Voir tout
Voir tout
Étape

3

Lundi 06
Mai 2024

166 km
Dénivelé 750 m

Départ dans

J ::

Novara -

Fossano

profil

carte

informations techniques

Une étape qui convient aux sprinteurs, mais aucun cadeau ne leur sera fait. La dernière rampe avant la dernière ligne droite se situe à quelques kilomètres de l’arrivée. L’étape traverse la vallée du Pô avec de rares ascensions comme Lu et Cherasco.

  • profil
  • carte
  • informations techniques

infos touristiques

Ville de :

départ
arrivée

Novara



Vue d’ensemble

Novare est une ville riche de traditions, d’histoire et de chefs-d’œuvre artistiques, nés dans une effeversence qui en ont fait un centre culturel vivant, une étape idéale pour une visite tout au long de l’année. Sa véritable âme émerge dans le centre historique, qui tourne autour de la basilique de San Gaudenzio et de cette structure audacieuse qui domine tout et que tout le monde regarde:  le Dôme d’Alessandro Antonelli. Ses 121 mètres dessinent l’horizon de la capitale de la province, lui donnant cette forme bien-aimée et familière dans laquelle les habitants de Novare se reconnaissent, à tel point qu’elle est devenue le symbole de la ville elle-même. De là-haut, la vue se perd au-delà des frontières de la ville, dans les rizières atteignant sa banlieue jusqu’aux Alpes, que vous pouvez presque la toucher pendant les jours de ciel dégagé.

Cusine Locale

Entouré de rizières, le plat traditionnel de Novara ne peut être qu’à base de riz. La paniscia est en effet un risotto aux haricots, au chou et au salame della duja (saucisson conservé dans la graisse), ainsi que tout ce que le potager peut offrir à n’importe quel moment de l’année.
Le gorgonzola, dans ses versions douce et piquante, est un élément constant sur les tables de Novare. La ville est le siège de son Consortium de protection et la majeure partie de la production est concentrée dans la région.

Et pour terminer sur une note sucrée, la ville ne manque pas de desserts. Les biscuits de Novara sont un plaisir ancien : faits uniquement d’œufs, de sucre et de farine, ils régalent les habitants de la ville depuis plus de 500 ans. En revanche, lors de la fête patronale (22 janvier), la dégustation du pain San Gaudenzio – un gâteau aux raisins secs ou aux châtaignes, enveloppé dans une pâte brisée et recouvert de grains de fruits secs – est en principe incontournable.

Vin et autres boissons

Tout le monde ne sait pas que l’un des apéritifs les plus célèbres au monde a été inventé à Novara ! Au milieu du XIXe siècle, Gaspare Campari a acheté le Caffè dell’Amicizia, dans le centre de la ville, où il a mis au point la recette de son “bitter”, qui est restée inchangée depuis lors.

À la sortie de la ville, le territoire passe de la plaine à la colline et du riz au vin. On rencontre une succession de rangées de vignes qui remontent à l’époque romaine, avec des résultats de plus en plus satisfaisants et réussis. Ce n’est pas un hasard si la première cave coopérative italienne a été fondée dans la province de Novara, une zone où la viticulture a toujours été particulièrement favorisée par le microclimat, grâce à la proximité du Mont Rose, et par les sols minéraux d’origine morainique et volcanique.

Ici, c’est le Nebbiolo, le roi des cépages piémontais, qui, vinifié en pureté ou en assemblage de cépages autochtones, donne naissance aux vins DOC et DOCG de la région. Il s’agit des historiques Ghemme DOCG, Boca DOC, Fara DOC, Sizzano DOC et Colline Novaresi DOC. Il ne faut pas oublier que le territoire de Colline Novaresi a obtenu la prestigieuse reconnaissance de Ville européenne du vin 2024.

Lieux d’intérêt

De fondation ancienne, Novara se présente comme un centre élégant du XIXe siècle. En effet, ce fut l’âge d’or de son développement urbain et économique. Le regard du visiteur est immédiatement capté par la coupole de la basilique de San Gaudenzio, conçue et construite au cours du XIXe siècle par Alessandro Antonelli, également architecte de la Mole de Turin. Sous la statue du Sauveur, les rues et les places du centre-ville comprennent la basilique dédiée au saint patron Gaudentius, un précieux joyau de l’art baroque, ainsi que l’église Saint-Marc ; la majestueuse cathédrale Santa Maria, un autre chef-d’œuvre d’Antonelli, avec sa colonnade caractéristique, et le baptistère paléochrétien, le monument le plus ancien de la ville ; le complexe monumental du Broletto, autrefois un lieu de vie publique et civique, abrite aujourd’hui la collection d’art moderne Giannoni ; le Castello Visconteo-Sforzesco, rendu à la ville après une impressionnante rénovation, est le nouveau centre muséal qui abrite ExpoRisorgimento, un musée consacré à l’histoire du Risorgimento à Novare, ainsi que des expositions temporaires qui animent la vie culturelle de la ville tout au long de l’année ; et les théâtres Coccia et Faraggiana, les cœurs musicaux et artistiques de la ville.

Fossano



REJOIGNEZ
LA COMMUNAUTÉ
#giroditalia

top sponsor