Voir tout
Voir tout
Étape

14

Samedi 18
Mai 2024

31,2 km
Dénivelé 100 m

Départ dans

J ::

Castiglione delle Stiviere -

Desenzano del Garda TUDOR ITT

profil

carte

informations techniques

Un contre-la-montre pour les spécialistes. Une moyenne de 55 km/h est attendue compte tenu de la configuration très rapide de la route dans la seconde moitié et du profil, presque toujours en légère descente. Le parcours traverse la campagne de Desenzano pour une arrivée au bord du lac.

  • profil
  • carte
  • informations techniques

infos touristiques

Ville de :

départ
arrivée

Castiglione delle Stiviere



Vue d'ensemble

Castiglione delle Stiviere, siège de San Luigi Gonzaga et de la Croce Rossa, est une ville immergée dans le paysage verdoyant des collines morainiques et le cœur battant d’un territoire fascinant où la nature, l’histoire et la modernité coexistent dans une harmonie vibrante.

Lieux d'intérêt

  • La basilique de San Luigi, érigée entre 1608 et 1625, abrite la précieuse relique du crâne de San Luigi Gonzaga et les dépouilles de ses trois nièces, les fondatrices du Collegio Vergini.
    Le musée international de la Croix-Rouge au Palazzo Triulzi Longhi et le musée au Palazzo Bondoni Pastorio, à quelques pas de la cathédrale, racontent l’histoire passionnante de la fondation de la Croce Rossa.
  • La galerie d’art moderne et contemporain du Palazzo Menghini est incontournable. Ce lieu abrite un patrimoine composé d’œuvres d’art d’hier et d’aujourd’hui, reconnues par les milieux artistiques nationaux et internationaux. Avec le Teatro Sociale et la bibliothèque municipale, il enrichit le développement touristique et culturel de Castiglione delle Stiviere, en instaurant un dialogue vivant et dynamique entre l’art, la culture et l’histoire.
  • Pour les amoureux de la nature, le parc Pastore, avec le parc Desenzani adjacent, représente un grand poumon vert au cœur de la ville. Deux espaces verts avec des sentiers et des aires de jeux parfaits pour la détente, les pique-niques et diverses activités de plein air.

Desenzano del Garda



Vue d'ensemble

Lumineuse et rayonnante, Desenzano del Garda occupe une position stratégique en termes de géographie et d’infrastructures. Elle bénéficie en effet d’une liaison ferroviaire très active, qui en fait un pivot pour rejoindre les villes voisines de Milan, Brescia, Vérone et Mantoue. Une sortie d’autoroute à 2 minutes en voiture du centre-ville et des rives du lac la rend encore plus accessible.

Cusine Locale

Les possibilités de restauration à Desenzano offrent une expérience complète, grâce notamment aux nombreux “agriturismi” (restaurants rustiques de campagne qui servent généralement des plats préparés à partir de matières premières produites dans l’exploitation agricole ou par d’autres commerçants locaux) disséminés dans l’arrière-pays et qui proposent des plats de grande qualité.

Les ingrédients principaux viennent naturellement du lac de Garde. Dans un environnement très poissonneux, les visiteurs peuvent déguster des truites, des anguilles, des corégones, des brochets, des perches, des carpes et, dès le début de l’été, des sardines et des ablettes. Les restaurants locaux savent mettre en valeur le goût et la saveur de ces produits.

Une autre perle de la région de Desenzano et Garda est l’huile d’olive extra vierge AOP, caractérisée par un très faible degré d’acidité, ce qui la rend très digeste et donc très recherchée. Les nombreux moulins à huile historiques garantissent la qualité de la production et, au fil des ans, ils se sont imposés comme une référence dans la région de Garda.

Comment ne pas mentionner le Grana Padano, dont le siège se trouve à Desenzano et qui a consolidé sa position de leader international dans la production et la distribution de son fromage. Adapté à tout type de repas, le Grana Padano est une excellence et une fierté italiennes, à savourer lors d’un apéritif entre amis, d’un en-cas, d’un déjeuner ou d’un dîner.

Vin et autres boissons

Lugana : ce vin, qui constitue la première DOC de Lombardie et l’une des premières d’Italie, révèle toute son identité à chaque gorgée.

Garda Classico Chiaretto DOC : le Chiaretto se distingue des autres rosés par ses arômes de fleurs et de baies, accompagnés d’une petite pointe fraîche et acide. Il accompagne parfaitement les poissons de lac, les escargots, les grenouilles, les viandes blanches, les hors-d’œuvre, les légumes et les charcuteries légères. Il est également idéal comme vin de dessert et d’apéritif.

Garda Classico Bianco DOC : composé à 70 % de Riesling Italico et de Riesling Renano, c’est un vin sec, énergique et noble avec des notes aromatiques.

Garda Classico Rosso et Rosso Superiore DOC : le Garda Classico Rosso est un vin bien structuré à la robe rouge rubis brillante. Il présente un arôme vineux, plus fruité lorsqu’il est jeune et plus épicé lorsqu’il est vieilli. Son goût est savoureux, fin et salin.

Garda Classico Groppello et Groppello Riserva DOC : obtenus à partir du cépage le plus typique de la région, le Groppello, ces vins se caractérisent par une couleur rouge rubis brillante et un arôme fruité et légèrement épicé. Le goût est savoureux et velouté, avec une finale amandée.

San Martino della Battaglia DOC : vin blanc sec, issu du cépage Tocai friulano, aux reflets jaune citrine, aux tons dorés et chauds et aux reflets vert pâle, le San Martino della Battaglia offre un arôme intense et frais, avec un arrière-plan d’amertume agréable.

Lieux d'intérêt

  • Oasis San Francesco : la zone humide de San Francesco présente des caractéristiques particulières et constitue l’un des très rares exemples de milieu riverain de Benaco. Une série d’événements presque fortuits, tels que la propriété municipale d’une partie de la zone de prairie et la propriété privée adjacente non utilisée depuis des années, ont permis la préservation du site. Ces dernières années, l’engagement de différents professionnels, de la municipalité et de plusieurs associations environnementales a ainsi permis à la zone d’être reconnue comme “Monument naturel” par la région Lombardie en 2008, en raison d’une grande diversité biologique.
  • Le château médiéval : le château qui domine la ville, peut-être érigé sur les ruines d’une forteresse romaine pour se défendre contre les invasions barbares, a été reconstruit à l’époque médiévale et renforcé au XVe siècle, lorsqu’il renfermait 120 maisons et une église dédiée à Saint Ambroise. De l’ancien château, il ne reste que quelques pans de courtines avec des merlons en ruine entre les quatre tours d’angle, à l’exception de celle de l’angle nord-est qui a servi de specola jusqu’en 1940. De sa terrasse, on peut admirer l’une des plus belles vues sur le lac de Garde.
  • Villa Brunati : construite à la fin du XVIe siècle par Monseigneur Giacomo Roveglio comme lieu de villégiature sur l’emplacement d’un bâtiment rural préexistant datant du Moyen ge, elle abrite aujourd’hui la bibliothèque municipale dédiée au poète et librettiste Angelo Anelli, né à Desenzano en 1761. Dans ses prestigieuses salles, qui abritent plus de 30 000 volumes et une section multimédia, des événements culturels, des expositions, des rencontres avec des auteurs, des manifestations, des lectures, etc. sont périodiquement organisés. Certaines salles de la bibliothèque peuvent être louées à des tiers.
  • Villa Romana : construite à la fin du Ier siècle avant J.-C., elle a été mise au jour en 1921. La zone archéologique se trouve aujourd’hui à environ 70 mètres du lac, mais la villa donnait autrefois directement sur l’eau avec des jetées et des amarres. Les plus de 240 mètres carrés de mosaïques polychromes exquises représentent des scènes avec des cupidons récoltant des raisins ou sur des chars en marche, des animaux sauvages et des allégories.
    Le musée du XXe siècle : le musée du XXe siècle est un lieu où les archives du passé sont conservées en toute sécurité. Des pièces de la période allant de la Première Guerre mondiale à 1960 environ y sont rassemblés : documents historiques, matériel photographique, objets, uniformes, matériel roulant, équipement de protection civile, etc.
  • Le parc du Risorgimento et la tour San Martino : l’ensemble monumental commémore la bataille qui s’y est déroulée le 24 juin 1859 entre les armées autrichienne et franco-piémontaise. À l’entrée de la tour, haute de 64 mètres, les statues des protagonistes de l’unification italienne accueillent le visiteur, tandis que les fresques disposées le long de la rampe retracent certains des épisodes les plus importants du Risorgimento italien. La terrasse offre un vaste panorama. Le musée expose des armes, des reliques et des documents, ainsi que des objets utilisés par les soldats. Les ossements de milliers de soldats tombés au combat sont rassemblés dans la chapelle-ossuaire. Le parc est le théâtre d’une spectaculaire reconstitution historique de la bataille.
    Site archéologique de Lavagnone : la campagne de fouilles a permis de mettre au jour un riche matériel à usage domestique : assiettes, amphores, vases datant du deuxième millénaire avant J.-C. L’installation d’un habitat sur pilotis a également été découverte, mais la découverte la plus importante a été celle de la charrue avec une partie du joug, seul exemple existant au monde d’un tel outil agricole pour la préhistoire (âge du bronze, environ 2000 av. J.-C.).
  • Le musée civique archéologique “Giovanni Rambotti” : le musée abrite un extraordinaire patrimoine archéologique de l’âge du bronze qui documente le vaste et complexe processus de peuplement sur pilotis sur les rives du lac de Garde et dans les bassins inter-morainiques.
  • La galerie Giovanni Bosio : la galerie est un lieu d’expositions temporaires et d’expositions d’art. Elle est située dans le Palazzo Todeschini, un bâtiment solennel de l’architecte brescien Giulio Todeschini, érigé en 1580 face au vieux port. La galerie se trouve sur la Piazza Malvezzi, où l’on peut également admirer le monument le plus représentatif de Desenzano, la statue de Sainte Angèle Merici, patronne de la ville.
  • Le phare, le brise-lames et le port de Desenzano, dont les documents d’archives montrent que la lanterne du phare, constituée d’un appareil dioptrique fonctionnant à l’huile, est restée en fonction jusqu’en 1903, date à laquelle l’éclairage électrique, déjà disponible à Desenzano depuis 1899, a été adopté pour le remplacer.
  • La cathédrale : l’église actuelle, dédiée à Marie-Madeleine, a été construite sur les vestiges de l’ancienne église paroissiale entre 1586 et 1611 selon un projet de l’architecte Giulio Todeschini. Dans la chapelle du Saint-Sacrement, les visiteurs peuvent admirer “La Cène”, une œuvre remarquable de G.B. Tiepolo datant de 1738.
  • Parc de l’Idroscalo : le parc de l’Idroscalo s’étend sur une zone correspondant à l’espace vert de la Spiaggia d’Oro (plage d’or), reliant l’itinéraire piétonnier lacustre Desenzano-Rivoltella à la promenade cycliste et piétonne de Viale Motta et Via Dal Molin. Un accès piétonnier a été ouvert au nord et permet un accès direct au lac.

REJOIGNEZ
LA COMMUNAUTÉ
#giroditalia

top sponsor