Voir tout
Voir tout
Étape

18

Jeudi 23
Mai 2024

171 km
Dénivelé 550 m

Départ dans

J ::

Fiera di Primiero -

Padova

profil

carte

informations techniques

Une étape de “repos” avec un probable sprint final. Le parcours est en descente légère depuis le départ jusqu’à Feltre. Ensuite, c’est plat à travers les terres du Prosecco, Trévise et l’arrière-pays vénitien. Dernière partie le long de la Brenta et de ses villas pour arriver à Prato della Valle à Padoue.

  • profil
  • carte
  • informations techniques

infos touristiques

Ville de :

départ
arrivée

Fiera di Primiero



Vue d'ensemble

Le petit village de Fiera di Primiero se trouve au pied du Pale di San Martino, le plus grand massif des Dolomites, au confluent des rivières Cismon et Canali, dans la partie orientale du Trentin. Célèbre autrefois pour la richesse de ses mines, elle est devenue au XVe siècle le centre économique et administratif de toute la vallée. Aujourd’hui, c’est un beau village de montagne, situé à 730 mètres d’altitude.

Cuisine Locale

Tosela : fabriquée chaque matin à partir de lait fraîchement trait, elle est généralement servie avec de la polenta et de la saucisse (luganega).

Botiro di Malga de Primiero : dans le dialecte local, “botiro” signifie beurre et, à l’époque de la Sérénissime, le meilleur beurre vendu à Venise provenait des alpages de Primiero. Le “Botiro di malga” a une couleur intense allant du jaune paille à l’or ; son arôme est marqué par des notes florales et herbacées assez vives. Il a une consistance souple et s’étale facilement.

Carne Fumada di Siror : viande de bœuf fumée à consommer crue.

Vin et autres boissons

Bien que la bière ne soit pas un produit typique du Trentin, au début du XXe siècle, la brasserie Premiata Birreria Valserena, située à Siror, produisait 5 000 hectolitres par an. L’expérience est aujourd’hui reprise par la brasserie artisanale BioNoc’ (multi-récompensée au niveau européen), qui produit des bières artisanales non pasteurisées, non filtrées et refermentées, vendues en bouteille.

Lieux d'intérêt

La vallée de Primiero : elle se compose des trois communes Imer, Mezzano et Primiero San Martino di Castrozza (qui a intégré il y a quelques années les villages de Fiera di Primiero, Transacqua, Tonadico et Siror). La vallée est entourée de trois groupes de montagnes : au nord, le Pale di San Martino, à l’ouest, le Lagorai et au sud, la Vette Feltrine. Fiera di Primiero représente le centre administratif, économique et commercial de toute la vallée. Elle compte de nombreux édifices d’importance historique, tels que le Palazzo delle Miniere et l’église archiprêtrale de Santa Maria Assunta, qui datent tous deux de l’époque gothique.

La vallée du Vanoi : caractérisée par des territoires évocateurs et encore sauvages, cette vallée offre un paysage luxuriant et fascinant. Canal San Bovo est la ville principale et le siège de la municipalité. On y trouve des services tels que la bibliothèque, la pharmacie, l’office du tourisme et l’écomusée du Vanoi. Non loin de là se trouvent les villages de Cicona, Prade et Zortea, d’où l’on peut continuer vers la vallée du Lozen et le magnifique lac de Calaita. De l’autre côté de la montagne se trouve le village de Ronco, tandis que plus au nord se trouve le village de Caoria.

San Martino di Castrozza : c’est une station touristique située dans la haute vallée du Primiero, dans l’est du Trentin. Le village se trouve dans une cuvette verdoyante, entourée par le parc de Paneveggio-Pale di San Martino. De nombreux sommets appartenant au groupe Pale, le plus grand de toutes les Dolomites, sont visibles depuis le village. Parmi eux, le Cimon della Pala, le Vezzana, le Sass Maor, le pic Val di Roda et le pic Madonna méritent certainement d’être mentionnés. Pour les amateurs de montagne et de sport, c’est la destination idéale. Les événements se succèdent avec une variété digne des meilleures stations touristiques. De plus, l’offre d’hébergement et de gastronomie est tout à fait excellente.

Pale di San Martino : il s’agit de la plus grande chaîne des Dolomites, avec une extension d’environ 240 km2, située en partie dans l’est du Trentin et en partie dans la province de Belluno. Elle s’étend entre Primiero (vallées du Cismon, du Canali et du Travignolo), la vallée de Biois et Agordino. Le terme “Pala” dérive du nom utilisé localement pour désigner les rives et les pentes herbeuses à la base de la chaîne. Par extension, il a ensuite défini l’ensemble du massif.

Padova



Vue d'ensemble

Padoue est située à l’est de la vallée du Pô, à environ 10 km au nord des collines euganéennes et à environ 20 km à l’ouest de la lagune de Venise. Elle est traversée par les fleuves Brenta et Bacchiglione. Elle est connue sous le nom de ville de Saint Antoine. Que vous la visitiez depuis l’eau, que vous vous promeniez dans le centre historique ou que vous preniez le temps de découvrir ses environs verdoyants à vélo, Padoue ne vous décevra jamais.

Lieux d'intérêt

Voies navigables : pour apprécier pleinement Padoue, il est indispensable de voir la ville depuis l’eau, source de richesse et de variété du paysage depuis l’Antiquité. Une excursion classique se fait en burchiello (bateau typique dont l’utilisation remonte au XVIIIe siècle) sur la Riviera del Brenta, en commençant par une exploration des voies navigables de la ville et en terminant par une visite de certaines villas vénitiennes, célèbres résidences d’été des nobles vénitiens du XVIIIe siècle, riches en fresques.

Ville universitaire : l’université de Padoue, avec ses plus de 800 ans d’histoire, est un centre d’activités universitaires d’excellence. Avec ses 70 000 étudiants inscrits, ses 2 200 professeurs et plus de 13 000 diplômés chaque année, elle est depuis longtemps en tête des principaux classements nationaux et internationaux pour la qualité de son enseignement, de sa recherche et de ses services.

Centre historique : entièrement piétonnier, le centre historique de Padoue est un véritable joyau et un symbole de la ville, avec ses galeries d’art, ses musées, son jardin botanique, la chapelle Scrovegni et les fresques du XIVe siècle classées au patrimoine mondial de l’UNESCO, mais aussi ses boutiques historiques et ses palais monumentaux, ses églises et ses jardins : il est très facile de se perdre dans la beauté de cette ville et c’est peut-être la meilleure façon de la visiter.

Le jardin botanique de l’université de Padoue : créé en 1545, il est inscrit au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1997, non seulement parce qu’il est le plus ancien du monde occidental, mais aussi parce qu’il est le seul à avoir conservé sa forme et son emplacement d’origine.

Les cycles de fresques du XIVe siècle de Padoue : inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en 2021, ils se composent de huit sites qui, à partir de la chapelle Scrovegni, chef-d’œuvre de Giotto, racontent un siècle d’art de la fresque qui a conduit l’art européen vers la modernité.

La basilique Saint-Antoine : c’est l’un des sanctuaires les plus célèbres et les plus visités au monde, avec une moyenne de 6,5 millions de visiteurs par an. En plus d’abriter les précieuses reliques de l’une des figures les plus aimées de la chrétienté, c’est aussi un lieu qui conserve des trésors artistiques de toutes les époques, depuis sa construction dans la première moitié du XIIIe siècle.

REJOIGNEZ
LA COMMUNAUTÉ
#giroditalia

top sponsor