Voir tout
Loading...
Voir tout

Evenepoel, pour une poignée de secondes

14/05/2023

Dans l’exercice chronométré, Remco Evenepoel est bien le plus fort. Mais sa victoire à Cesena, dimanche, après 35 kilomètres d’effort depuis Savignano sul Rubicone, est loin de revêtir l’éclat attendu une semaine après la démonstration de force du prodige belge dans le contre-la-montre d’ouverture de la Costa dei Trabocchi. En moins de 20 kilomètres, le leader de la Soudal Quick-Step avait repoussé toute concurrence à plus de 20 secondes. Cette fois, il s’est imposé avec une petite seconde d’avance sur Geraint Thomas (Ineos Grenadiers).

Sous la pluie romagnole, on comptait même quatre coureurs en quatre secondes à l’arrivée, Tao Geoghegan Hart (Ineos Grenadiers) et Stefan Küng (Groupama-FDJ) suivant de très près le duo de tête. En considérant uniquement les contre-la-montre de plus de 10 kilomètres, on avait jamais vu une bataille aussi serrée depuis que l’exercice a été introduit sur la Corsa Rosa, il y a 90 ans.

Evenepoel reprend la Maglia Rosa qu’il avait abandonnée cinq jours durant à Andreas Leknessund (Team DSM). Mais les rêves de ses poursuivants sont peut-être renforcés à la veille de la première journée de repos.

En quête des bons réglages

Au premier pointage intermédiaire, Evenepoel semblait pourtant parti pour apporter un démenti cinglant à ceux qui pensaient déceler des signes de faiblesse dans sa petite perte de temps samedi à Fossombrone. Le Belge avait expliqué qu’il avait mal géré son effort, mais qu’il était prêt à répondre présent. Son orgueil de champion appelait une réponse éclatante dans son exercice favori.

Après 13 kilomètres, donc, il volait à 52,881km/h. Geraint Thomas était repoussé à 11 secondes, et Primoz Roglic (Jumbo-Visma), parti plus prudemment, accusait déjà un retard de 31’’. Déjà deux fois plus que le temps repris la veille par le Slovène (14’’) sur les pentes d’I Cappuccini.

Problème : Evenepoel a une nouvelle fois mal géré son effort, comme il le reconnaissait devant les micros après sa victoire. Le Belge a pioché dans la partie intermédiaire, avant de reprendre de la vitesse dans le final pour s’imposer d’un souffle devant Thomas. À l’arrivée, Roglic concédait 17 secondes. Evenepoel est de retour en Rosa mais il va devoir trouver les bons ajustements pour résister à ses rivaux lors des deux dernières semaines menant à Rome.

REJOIGNEZ
LA COMMUNAUTÉ
#giroditalia

top sponsor