Voir tout
Loading...
Voir tout

Loulou, amore infinito

16/05/2024

On a beau l’oublier, il ne faut jamais enterrer un champion. Alors Julian Alaphilippe (Soudal-Quick Step) a employé les très grands moyens, jeudi, lors de la 12e étape du Giro d’Italia 2024, en martelant cet axiome pendant 126 kilomètres d’échappée couronnées par un triomphe à Fano. Non, il ne fallait vraiment pas enterrer Loulou, double champion du monde (2020, 2021) dont les premiers tours de roues sur le Giro ont naturellement enthousiasmé. L’Amore Infinito de la Corsa Rosa lui va si bien !

Le Français était pourtant sorti frustré de sa première semaine sur le Grand Tour italien, avec notamment une deuxième place à Rapolano Terme (6e étape). On pensait à la trajectoire de Peter Sagan, autre champion du monde qui avait connu des débuts similaires sur le Giro 2020, avant de tout renverser en deuxième semaine, dans l’étape des murs, avec une arrivée sur la côte adriatique, où il s’était imposé en solitaire après avoir lâché son dernier compagnon d’échappée à une dizaine de kilomètres de l’arrivée… Comme Alaphilippe ce jeudi. Non, il ne faut jamais enterrer un champion.

Pogačar : “Seuls les champions en sont capables”

L’initiative d’Alaphilippe sur la route de Fano suscitait pourtant une bonne dose de scepticisme. Après un départ extrêmement rapide depuis Martinsicuro, le Français, parfois trop généreux dans l’effort, relançait une nouvelle offensive à 126 kilomètres de l’arrivée. Seul Mirco Maestri (Polti Kometa) le suivait quand un groupe d’une trentaine de coureurs se formaient à leur poursuite avec notamment Jhonatan Narvaez, soutenu par Filippo Ganna (Ineos Grenadiers).

Mais le duo franco-italien s’est parfaitement entendu, jusqu’à ce qu’Alaphilippe parte seul dans le dernier mur du jour, le Monte Giove, avec ses pentes à 20% à 11km de l’arrivée. Narvaez et Hermans s’étaient rapprochés à une trentaine de secondes. Mais Alaphilippe avait rendez-vous avec son destin de champion. De nombreux rivaux sont venus le saluer à l’arrivée et le premier d’entre eux, Tadej Pogačar (UAE Team Emirates), lui rendait hommage : “Alaphilippe a démontré qu’il est de retour. Seuls les champions sont capables de ça.

REJOIGNEZ
LA COMMUNAUTÉ
#giroditalia

top sponsor