Voir tout
Loading...
Voir tout

Souvenirs de Teramo, 2011 : un boulet de canon nommé Cavendish

06/05/2023

Au 10e jour du Giro d’Italia 2011, Mark Cavendish n’avait pas encore gagné d’étape, une disette pour le moins inhabituelle. Comme depuis plusieurs années, le Britannique était le meilleur sprinteur du peloton, mais sa saison avait connu une mise en route plus poussive que lorsqu’il avait décroché 17 victoires en 2008, 22 en 2009 et 11 en 2010.

Avant le Giro, il ne s’était imposé qu’à deux reprises et sur la Corsa Rosa, il n’avait fait parler sa vitesse que sur la 2e étape, où il avait néanmoins été battu par Alessandro Petacchi. Autant dire qu’il était extrêmement attendu sur les 159 kilomètres reliant Termoli à Teramo. “Cannon Ball” devait envoyer un signal à son équipe, HTC Highroad, et à ses fans… Et quel signal ! À Teramo, Cavendish a signé un de ces sprints dont il a le secret. Ses rivaux n’ont jamais eu la moindre chance.

Les derniers kilomètres ont été contrôlés par les hommes de QuickStep, mais Gerald Ciolek, qui allait remporter Milano-Sanremo deux ans plus tard, a mal mesuré son train avec Francesco Chicchi. Petacchi (Lampre-ISD) a tenté de se faufiler… Mais Cavendish a bondi dans sa roue et le sauter dans les 50 derniers mètres. La deuxième place est revenue à Francisco Ventoso (Movistar), tandis que Petacchi a dû se contenter de la troisième. La Maglia Rosa était sur les épaules d’Alberto Contador après son envolée de la veille sur les pentes de l’Etna.

Cavendish signait sa sixième victoire sur les routes du Giro d’Italia. Il en compte désormais 16, après un nouveau succès l’an dernier à Balatonfüred, en Hongrie.

REJOIGNEZ
LA COMMUNAUTÉ
#giroditalia

top sponsor