Voir tout
Loading...
Voir tout

Souvenirs de Bergame, 1976 : Gimondi en fanfare

20/05/2023

Quand on pense à l’histoire du cyclisme de Bergame, on pense à Felice Gimondi. Imaginez un champion de sa trempe, l’un des rares à avoir réuni tous les Italiens derrière son panache, qui remporte une étape à domicile, devant un public totalement en délire. C’est arrivé en 1976 et, pour mettre une cerise romantique sur le gâteau, il s’agissait de la dernière victoire d’étape de Gimondi sur la Corsa Rosa, deux jours avant de remporter son troisième Giro d’Italia.

Les trois semaines de course ont été riches en émotions. À 34 ans, Gimondi ne s’avançait pas parmi les favoris. Il avait lui-même reconnu que le déclin se pointait, et plusieurs initiés avaient commencé à le qualifier de “vieil homme”. Mais au lac Laceno, il a arraché la Maglia Rosa à un jeune Francesco Moser, il a résisté aux assauts de ses adversaires pendant 11 jours et a seulement cédé la tête du classement général à Johan De Muynck à Torri del Vajolet, après la 19e étape, le jour où tout le monde prédisait son effondrement.

Au contraire, Gimondi a limité les dégâts et s’est imposé deux jours plus tard dans sa bien-aimée Bergame, devant son ancien rival Eddy Merckx (le déclin du Belge était plus avancé) et Gianbattista Baronchelli. “Bergame a été l’une de mes plus belles victoires”, a déclaré Gimondi quelques années plus tard. “Vous imaginez ? Gagner dans ma ville, devant les miens !”

Le lendemain, galvanisé, Felice a trouvé la force de reprendre la Maglia Rosa dans le contre-la-montre qui précédait le défilé final à Milan, où il devançait De Muynck de seulement 19 secondes. Le Giro d’Italia 1976 appartenait à Gimondi, 9 ans après son premier triomphe.

REJOIGNEZ
LA COMMUNAUTÉ
#giroditalia

top sponsor