Voir tout
Loading...
Voir tout

Le parcours du 104e Giro d’Italia révélé officiellement

24/02/2021

Les grandes lignes du parcours de la 104e Corsa Rosa

L’unité italienne, Dante Alighieri, le 90e anniversaire de la Maglia Rosa (portée par Learco Guerra après la 1re étape du Giro 1931, finalement remporté par Francesco Camusso), la haute montagne, les paysages italiens, les villes et villages, les Jeux Olympiques d’hiver et les personnalités et champions qui ont écrit l’histoire prestigieuse du cyclisme et du Giro d’Italia. Voici quelques-uns des points les plus marquants du parcours officiel de la 104e édition de la Corsa Rosa, qui doit se dérouler du 8 au 30 mai.

La Corsa Rosa partira de Turin, pour le 160e anniversaire de l’unification italienne, avec trois étapes dans la région Piémont. À l’occasion des 700 ans de la mort de Dante Alighieri, les villes de Ravenne (où le poète est enterré) et de Vérone accueilleront le départ puis l’arrivée de la 13e étape. Le Giro passera également par Foligno, où la Divine Comédie de Dante de a été imprimée pour la première fois en 1472. L’étape Pérouse-Montalcino (Brunello) sera la Wine Stage de cette année et empruntera plusieurs secteurs des Strade Bianche à l’approche de l’arrivée. Avec son départ depuis la Piazza del Campo, l’étape Sienne-Bagno di Romagna célèbre le 100e anniversaire de la naissance de la légende du cyclisme italien Alfredo Martini. Ce sera également la Tappa Bartali, avec les traversées de Sesto Fiorentino et Ponte a Ema, où Bartali est né.

Cette édition de la Corsa Rosa voit également le retour d’une arrivée sur le Monte Zoncolan, dont les coureurs affronteront le versant de Sutrio. Le Passo Pordoi sera la Cima Coppi 2021, dans le cadre d’une étape inédite dans les Dolomites avec les ascensions du Passo Fedaia (Montagna Pantani) et du Passo Giau, avant l’arrivée à Cortina d’Ampezzo – ville hôte des Jeux Olympiques d’hiver 2026. Milan accueillera l’arrivée finale avec un contre-la-montre individuel de 29,4km depuis Senago. Le Giro sortira des frontières italiennes à deux reprises : l’étape Grado-Gorizia passera par la Slovénie et le peloton roulera en Suisse lors d’une partie de la 20e étape entre Verbania et Valle Spluga/Alpe Motta.

La Grande Partenza et la première semaine

Comme déjà annoncé, Turin et la région Piémont accueilleront la Grande Partenza du Giro d’Italia pour la première fois en 10 ans, à l’occasion du 160e anniversaire de l’unification de l’Italie. La 1re étape sera un contre-la-montre individuel de 9km à travers les rues de Turin, avant une étape pour les sprinteurs entre Stupinigi (Nichelino) et Novara (173km), tandis que la 3e étape partira de Biella pour rejoindre Canale après 187km (un parcours favorable aux finisseurs). La première arrivée en montée sera à Sestola, au 4e jour de course, après un départ de Piacenza. Les sprinteurs vont ensuite tenter leur chance lors de la 5e étape (Modène-Cattolica), mercredi 12 mai. La 6e étape sera piégeuse, avec 3.400m de dénivelé entre Frasassi Caves et Ascoli Piceno (San Giacomo), via deux ascensions répertoriées (une à la mi-parcours, et la dernière à l’arrivée, à 1.090m d’altitude). La 7e étape, Notaresco-Termoli, est à nouveau favorable aux sprinteurs. Mais l’étape de samedi, Foggia – Guardia Sanframondi (173km, 3.400m de dénivelé), présentera l’ascension de Bocca della Selva à 53km de l’arrivée. Dimanche 16 mai, la 9e étape mènera les coureurs à une arrivée inédite dans les Abruzzes, à Campo Felice. Après le départ de Castel di Sangro, le parcours présente 3.400m de dénivelé avec trois ascensions répertoriées avant la montée finale. La 10e étape, lundi 17 mai entre L’Aquila et Foligno, devrait sourire aux échappés ou aux sprinteurs. Le premier jour de repos du Giro est programmé mardi 18 mai.

Deuxième semaine

La course reprendra mercredi 19 mai avec une spectaculaire 11e étape entre Pérouse et Montalcino (Brunello di Montalcino Wine Stage). La première moitié est vallonnée, avant un concentré de chemins de terre : 35 des 70 derniers km de l’étape viennent du parcours des Strade Bianche. La dernière arrivée d’étape du Giro à Montalcino (2010) avait vu le Champion du Monde Cadel Evans imposer son maillot arc-en-ciel sous la pluie et dans la boue. La 12e étape, Sienne – Bagno di Romagna (Tappa Bartali), rend hommage à deux hommes qui ont fait la grandeur du cyclisme : Gino Bartali et Alfredo Martini. La course passera à la fois par Ponte a Ema et Sesto Fiorentino, avant l’arrivée à Bagno di Romagna après trois ascensions répertoriées et 3.700m de dénivelé. La 13e étape sera dédiée à la mémoire de Dante Alighieri, pour le 700e anniversaire de sa mort. Les coureurs iront de Ravenne (où le poète est enterré) pour rejoindre Vérone, où un sprint massif est attendu. Samedi 22 mai, le peloton s’élancera de Cittadella en direction du terrible Zoncolan, escaladé sur le versant Sutrio. La dernière fois que le Giro a emprunté cette route, Gilberto Simoni s’était imposé en 2003. La 15e étape de Grado à Gorizia est idéale pour les finisseurs audacieux, avec un circuit à parcourir trois fois qui mènera les coureurs en Slovénie. Enfin, la 16e étape entre Sacile et Cortina d’Ampezzo, lundi 24 mai, conclura la deuxième semaine de course, Il s’agira de l’étape des Dolomites avec le Passo Fedaia (Montagna Pantani), le Passo Pordoi (Cima Coppi) et le Passo Giau, avant de plonger vers Cortina pour l’arrivée dans la ville-hôte des Jeux Olympiques d’hiver 2026.

Troisième semaine

Après un deuxième jour de repos, le Giro affrontera de nouveaux sommets lors de la 17e étape entre Canazei et Sega di Ala (une arrivée en montée inédite sur la Corsa Rosa). Les coureurs grimperont également le Passo San Valentino avant l’ascension finale. Ensuite, la 18e étape mènera les coureurs de Rovereto à Stradella jeudi 27 mai. Ce rendez-vous est très attendu avec des offensives en vue dans les collines de l’Oltrepò Pavese. La 19e étape partira d’Abbiategrasso avant une arrivée inédite à Alpe di Motta, Mera in Valsesia. Avec 3.700m de dénivelé, l’étape comprend les ascensions de Mottarone et Colma di Varallo. La 20e étape s’annonce terrible : 4.800m de dénivelé entre Verbania et Alpe di Motta, dans le Val Spluga de Valtellina. Les coureurs franchiront le Passo San Bernardino et le Passo Spluga, à chaque fois à plus de 2.000m d’altitude. Le grand final aura lieu dimanche 30 mai, avec un contre-la-montre individuel de 29,4km entre Senago et le Duomo de Milan.

Seguici
sui social
# giro

Vous voulez suivre l'actualité du Giro d'Italia et des autres courses de RCS Sport ?

Inscrivez-vous
à la newsletter du Giro d’Italia

top sponsor