Voir tout
Loading...
Voir tout

Giro d’Italia 2021, Étape 15: Grado – Gorizia. Le triplé de Bariviera

22/05/2021

Giro d'Italia 2021, Tappa 15: Grado – Gorizia . Bariviera cala la tripla

Étape 15: Grado – Gorizia. Le triplé de Bariviera

Le 5 juin 1963, alors que le Giro arrivait à Gorizia, la victoire finale était incertaine. Il restait cinq étapes et 24’’ séparaient les cinq coureurs les mieux classés. L’affrontement entre le leader de la course Diego Ronchini et ses quatre poursuivants immédiats (Vittorio Adorni, Giorgio Zancanaro, Guido De Rosso and Franco Balmamion) devait se décider lors des deux étapes de montagne suivantes, avec la montée de Nevegal, et une étape emblématique dans les Dolomites avec les cols de Duran, Staulanza, Cereda, Rolle, Valles et San Pellegrino. Le conclave à venir pour choisir le successeur du Pape Jean XXII, qui était mort le 3 juin, et les difficultés du Premier ministre Aldo Moro à former un nouveau cabinet avec le soutien du Parti socialiste faisaient la une.

Le Giro revenait à Gorizia après les tumultes politiques qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale, lorsque les trois cinquièmes du territoire de la ville sont devenus yougoslaves. Il faudrait 40 ans pour que la frontière qui divise la place en face de la gare Gorizia-Montesanto disparaisse.

 

Taccone, Bariviera, Zilioli, Balmamion, Vendramino

Auteur d’une troisième victoire d’étape à Gorizia, le sprinteur de 25 ans Vendramino Mino Bariviera, était la révélation du Giro pour son équipe Cimadolmo. Il était seulement devancé par l’inarrêtable Vito Taccone, qui s’était offert pas moins de cinq étapes (dont quatre à la suite). Pour rejoindre les sommets du jour, le peloton était passé par les plaines du Veneto et du Frioul, en franchissant le Piave, le Tagliamento et l’Isonzo, avant de commencer l’ascension du plateau du Karst. La course a attendu les 15 derniers kilomètres pour exploser, avec une attaque de six coureurs. L’arrivée se situait au pied du chateau qui veillait sur la ville depuis 1001, offrant une vue panoramique sur les collines alentour. Avant de se reposer, le peloton devait toutefois négocier une montée courte mais prononcée qui, de l’avis de tous, pouvait mettre en difficulté Bariviera, le coureur le plus rapide. Protégé par son équipier Zilioli, le jeune sprinteur a pris tout le monde de surprise avec son accélération à 300 mètres de l’arrivée. Sur la lancée de son effort, il a franchi la ligne d’arrivée les bras levés et avec 4 secondes d’avance sur ses rivaux. Trois jours plus tard, Balmamion s’assurait sa deuxième victoire finale, sans remporter la moindre étape. Le 21 juin, Paul VI devenait pape, et Aldo Moro devait attendre la fin de l’année pour former son premier gouvernement de “centre-gauche”.

Après son triplé de 1963, Mino Bariviera a remporté trois autres étapes du Giro, entre 1964 et 1965. Quand Mino s’est retiré l’année suivante, le rôle de célébrité sportive familiale est revenu à son “petit” frère basketteur Renzo (2m02), sacré en championnat et en coupe avec Milan et Cantù et double médaillé d’or avec l’Italie au Championnat d’Europe.

 

Seguici
sui social
# giro

Vous voulez suivre l'actualité du Giro d'Italia et des autres courses de RCS Sport ?

Inscrivez-vous
à la newsletter du Giro d’Italia

top sponsor