Voir tout
Voir tout

Démare remporte la 13e étape du Giro d’Italia !

20/05/2022

Arnaud Démare (Groupama-FDJ) a remporté la 13e étape du 105e Giro d’Italia, longue de 150km entre Sanremo et Coni. Phil Bauhaus (Bahrain Victorious) et Mark Cavendish (Quick-Step Alpha Vinyl Team) complètent le podium.

Juan Pedro Lopez Perez (Trek-Segafredo) conserve la Maglia Rosa.

RÉSULTAT D’ÉTAPE
1 – Arnaud Démare (Groupama-FDJ) –  150km en 3h’18’16″, vitesse moyenne de 45,393 km/h
2 – Phil Bauhaus (Bahrain Victorious) m.t.
3 – Mark Cavendish (Quick-Step Alpha Vinyl Team) m.t.

CLASSEMENT GÉNÉRAL

1 – Juan Pedro Lopez Perez (Trek-Segafredo)
2 – Richard Carapaz (Ineos Grenadiers) +12″
3 – Joao Pedro Almeida Goncalves (UAE Team Emirates) +12’’

LES MAILLOTS DISTINCTIFS

Les maillots de leader du Giro d’Italia sont produits avec des tissus SITIP et conçus par Castelli.

  • Maglia Rosa, leader du classement général, parrainée par Enel – Juan Pedro Lopez (Trek-Segafredo)
  • Maglia Ciclamino, leader du classement par points, dédiée au Made in Italy – Arnaud Démare (Groupama-FDJ)
  • Maglia Azzurra, leader du grand prix de la montagne, parrainée par Banca Mediolanum – Diego Rosa (Eolo-Kometa)
  • Maglia Bianca, leader du classement du meilleur jeune, parrainée par Intimissimi Uomo – Juan Pedro Lopez (Trek-Segafredo), porteur : Joao Almeida (UAE Team Emirates)

Juste après son succès, le vainqueur d’étape Arnaud Démare a déclaré : “À un moment, j’ai commencé à douter de notre capacité à reprendre l’échappée parce que tous les membres de l’équipe avaient tout donné. Ils ont été très investis. C’est seulement à 10 bornes de l’arrivée que j’ai commencé à croire à un sprint. J’étais mort, je me demandais comment j’allais sprinter. C’est exceptionnel d’avoir encore une victoire. Trois, c’est beaucoup. J’ai appris pendant l’étape que Romain Bardet avait abandonné. C’est dommage, quand on voit tous les efforts nécessaires pour être en forme pour un Grand Tour, et il était en super condition.

Le porteur de la Maglia Rosa Juan Pedro Lopez a dit : “Au début, ça allait et on n’a pas monté le Colle di Nava très vite, mais dans la deuxième moitié de la course, avec la chaleur, c’était très difficile. Demain, ce sera une course différente. Ce sera plus dur avec les montées. Je connais Superga grâce à Milano-Torino. Je ne sais pas ce qui va se passer mais je vais tout donner pour conserver la Maglia Rosa.”

Seguici
sui social
# giro

Vous voulez suivre l'actualité du Giro d'Italia et des autres courses de RCS Sport ?

Inscrivez-vous
à la newsletter du Giro d’Italia

top sponsor