Voir tout
Voir tout

8e étape : les pièges napolitains

13/05/2022

Le peloton de la 105e édition du Giro d’Italia affronte samedi une 8e étape nerveuse, longue de 153km dans les rues de Naples et aux alentours. Après une journée éprouvante vers Potenza et à la veille de l’arrivée au Blockhaus, les attaquants trouvent un nouveau terrain de jeu pour s’exprimer et tout le monde sera sur le qui-vive.

Le départ réel est prévu à 13h35, le fictif à 13h40, et l’arrivée autour de 17h15.

Napoli-Napoli (Procida Capitale Italiana della Cultura) (153km)

Le parcours

Cette étape exigeante et intense, entièrement disputée sur des routes urbaines, démarre en passant la ligne d’arrivée. Le parcours s’élève sur la colline de Posillipo, se dirige vers Bacoli et fait une boucle le long de la côte. Après Bacoli, les coureurs parcourront quatre fois le circuit de Monte di Procida (19 km). Ici, les routes sont bien goudronnées mais étroites, avec une succession de virages et des pentes irrégulières. Après Torregaveta, à Baia, les coureurs affrontent une pente de 14 % jusqu’au Lago Lucino, où ils quitteront le circuit à la fin du dernier tour. L’itinéraire revient à Bacoli et Posillipo par le même itinéraire, avec une longue descente sur la Via Petrarca menant aux derniers kilomètres en centre-ville.

Les derniers kilomètres

Les 3 derniers kilomètres, plats, filent vers l’est le long de la Via Dohrn et de la Via Caracciolo. Au dernier kilomètre, l’itinéraire fait demi-tour à un rond-point et revient par la Via Caracciolo jusqu’à l’arrivée. La dernière ligne droite (900 m) est sur le tarmac.

Une étape ouverte

Les attaquants au long cours ont trouvé l’ouverture deux fois depuis le départ du Giro d’Italia, et il y a aura beau nombre de candidats pour tenter de tripler la mise à la faveur des multiples collines autour de Naples. Le dénivelé total reste toutefois modéré (2130m) et il faudra voir comment des coureurs comme Biniam Girmay (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) et Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix) voudront jouer leurs cartes. Se lanceront-ils à l’attaque de loin ou miseront-ils sur une explication dans le final ? D’autres équipes miseront-elles sur la pointe de vitesse d’un coureur qui passe bien les bosses ? Le dernier vainqueur à Naples n’est autre que Mark Cavendish, en ouverture du Giro 2013 (sur un parcours bien plus favorable à ses qualités).

Juan Pedro Lopez (Trek-Segafredo) a bien assumé la Maglia Rosa depuis sa prise de pouvoir sur l’Etna. L’Espagnol semble avoir les jambes pour passer les difficultés de samedi. Mais il sait bien qu’il faudra se méfier des pièges napolitains, et il en va de même pour tous les prétendants au classement général, qui affrontent un week-end déterminant.

CLASSEMENT GÉNÉRAL

1 – Juan Pedro Lopez Perez (Trek-Segafredo)
2 – Lennard Kämna (Bora-Hansgrohe), +38″
3 – Rein Taaramäe (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux), +58”

LES MAILLOTS DISTINCTIFS

Les maillots de leader du Giro d’Italia sont produits avec des tissus SITIP et conçus par Castelli.

  • Maglia Rosa, leader du classement général, parrainée par Enel – Juan Pedro Lopez (Trek-Segafredo)
  • Maglia Ciclamino, leader du classement par points, dédiée au Made in Italy – Arnaud Démare (Groupama-FDJ)
  • Maglia Azzurra, leader du grand prix de la montagne, parrainée par Banca Mediolanum – Koen Bouwman (Jumbo-Visma)
  • Maglia Bianca, leader du classement du meilleur jeune, parrainée par Intimissimi Uomo – Juan Pedro Lopez (Trek-Segafredo)

COMMENT SUIVRE LE GIRO

Pour la première fois, les 21 étapes du Giro d’Italia sont retransmises en intégralité à la télévision, du premier au dernier coups de pédales. Retrouvez les détails de diffusion.

Vous pouvez également suivre l’étape en intégralité sur les canaux officiels de la Corsa Rosa : le site de l’épreuve, avec son live hub, et les réseaux sociaux de l’épreuve, pour être au plus près des stars du peloton.

Seguici
sui social
# giro

Vous voulez suivre l'actualité du Giro d'Italia et des autres courses de RCS Sport ?

Inscrivez-vous
à la newsletter du Giro d’Italia

top sponsor