Voir tout
Loading...
Voir tout

Le Giro-E 2021 est un succès inédit

01/06/2021

L'événement, qui s'est élancé de Turin, vient de s'achever à Milan. 920 participants, 21 étapes, 9 équipes et 1 contre-la-montre.

La troisième édition du Giro-E s’est achevée avec l’arrivée des participants à Milan. Après avoir parcouru 1.477km et surmonté 23.300m de dénivelé, ils ont pu lever les bras en franchissant la ligne à côté de l’emblématique Madonnina. L’événement, organisé par RCS Sport, permettait d’offrir à des cyclistes amateurs une expérience similaire à celle des champions de la Corsa Rosa, en roulant sur les mêmes routes le jour même des étapes du Giro d’Italia.

Cette édition 2021 restera dans les mémoires et dans les coeurs de tous les participants, les vainqueurs et leurs équipiers, les grands noms du sport et les amateurs, les dirigeants et anciens champions, qu’ils aient disputé toutes les étapes (à l’image des capitaines d’équipes) ou une seule. On retrouvait notamment le gymnaste “Seigneur des Anneaux” Jury Cechi, le pagayeur-star Antonio Rossi, le skieur alpin Kristian Ghedina, ainsi que le présentateur télé Giorgio Mastrota et sa fille Natalia, les entrepreneurs Mauro Benetton et Ottavio Missoni Jr, les rugbymen Mauro Bergamasco et Andrea Lo Cicero, le pilot de Formule 1 Nicola Larini, le secrétaire général du ministère italien du Toursime Lorenzo Quinzi, la personnalité politique Bruno Tabacci, le présentateur télé Davide Camicioli, l’actrice Matilde Gioli, le conseiller au Tourisme, au Sport et à la Qualité de vie à Milan Roberta Guaineri, le maire Sesto San Giovanni Roberto Di Stefano, l’ancien joueur de la Juventus Moreno Torricelli, le premier patient italien atteint par le coronavirus Mattia Maestri, le batteur du groupe Modà Claudio Dirani, ainsi que Veronica Ruggeri et Nicolò De Devitiis, du programme télé “Le Iene”. D’anciens cyclistes professionnels étaient également présents : Francesco Moser, Gianni Bugno, Alessandro Ballan, Moreno Argentin, Igor Astarloa, ainsi qu’Andrey Kashechkin, Moreno Moser, Max Lelli, Andrea Ferrigato, Andrea Tafi, Roberto Ferrari, Daniele Colli, Roberto Conti, Alberto Ongarato, Marco Cannone…

Déclarations

“Ça a été un grand Giro-E : tout en mettant en valeur la mobilité durable, les économies d’énergie et le respect de l’environnement, il a apporté son dynamisme aux villes traversées, qui accueillaient l’événement comme une opportunité de célébrer le renouveau après la pandémie”. a dit Roberto Salvador, directeur du Giro-E. “Un grand merci aux villes-départs, qui ont fait un travail formidable pour préparer leurs belles routes tous les jours. Les vélos à assistance électrique ont permis aux participants d’évoluer sur un parcours exigeant, inspiré de celui que les professionnels affrontaient cette année.”

La course

Neuf équipes officielles (composées de six coureurs chacune) ont participé à toutes les étapes de l’événement et des “équipes spéciales” ont participé à certaines étapes, à l’image de Sara Assicurazioni, ECOC-2025 team (‘Nova Gorica e Gorizia Capitale Europea della Cultura 2025’, dont les coureurs ont disputé l’étape Aquileia-Gorizia), et Angelo Croce (représentant le comité d’organisation de Casalpusterlengo-Stradella). D’autres, comme l’équipe Toyota Team et l’équipe RCS Sport, se sont associées pour courir ensemble sur certaines étapes.

Du 8 au 30 mai, 21 étapes ont eu lieu (comme sur le Giro) et la dernière était un contre-la-montre. C’était une première sur le Giro-E. Le contre-la-montre par équipe s’est disputé entre Sesto San Giovanni et Milan, sur un parcours de 10,6 kilomètres mythiques. Ia fallu près de 30 minutes aux participants pour aller du centre-ville de Sesto à la Piazza Duomo de Milan. Le contre-la-montre a été une des étapes les plus intenses et éprouvantes de cette édition, un défi au moins aussi important que les étapes de montagne qui avaient précédé dans les Dolomites.

Les 10 premières étapes, jusqu’au premier jours de repos, étaient également intenses, avec 790km à parcourir et 11.400m de dénivelé. L’étape la plus courte a été Canazei-Cortina d’Ampezzo : 7 kilomètres, en raison des mauvaises conditions météorologiques. L’étape la plus longue a été Sulmona-Campo Felice : 97,5km. Parmi les étapes de montagne, Maniago-Monte Zoncolan (14e étape) était la plus exigeante (2.700m de dénivelé en une seule journée) avec Trento-Sega di Ala, une arrivée inédite pour le Giro qui présentait l’ascension la plus difficile de cette édition. Les coureurs ont également eu droit à cinq étapes absolument plates.

Le Giro-E a également été l’occasion de mettre en valeur les produits et les valeurs du “Made in Italy”. Les vélos ont permis d’explorer le savoir-faire italien en termes de moteurs électriques et tout le travail accompli dans le secteur automobile. L’événement a également mis en lumière de magnifiques territoires, dans les coins les plus pittoresques et parfois méconnus du “Bel Paese” : Tuin, la première capitale italienne ; Milan, le centre économique ; Faenza, une superbe ville romagnole, point de départ idéal pour rallier Montepulciano à vélo ; mais aussi Ostiglia, Maniago, Aquileia, Rieti… et plein d’autres !

Les maillots

  • Maglia Arancio (orange) – Enit – Agenzia Nazionale del Turismo // Classement général ENIT – Agenzia Nazionale Turismo
  • Maglia Viola (violet) – Enel X // Classement par points ENIT – Agenzia Nazionale Turismo
  • Maglia Verde-Ride Green (vert) – Trenitalia // Classement Prova Speciale Emika – E-Powers
  • Maglia Rossa (rouge) – ACI // Classement de la régularité Valsir
  • Maglia Gialla (jaune) – Cuore // Classement Master ENIT – Agenzia Nazionale Turismo
  • Maglia Bianca (blanc) – Intimissimi Uomo // Classement meilleur jeune Fly Cycling Team – CDI

Les équipes

  • ENIT – Agenzia Nazionale del Turismo
  • Toyota
  • Trenitalia
  • Randstad eCycling
  • Fly Cycling Team/CDI
  • Banca Mediolanum
  • Valsir
  • RCS Sport
  • Emika-Powers

Seguici
sui social
# giro

Vous voulez suivre l'actualité du Giro d'Italia et des autres courses de RCS Sport ?

Inscrivez-vous
à la newsletter du Giro d’Italia

top sponsor