Voir tout
Loading...
Voir tout

EGanna !

30/05/2021

Egan Bernal vince il Giro d'Italia 2021. A Filippo Ganna l'ultima Tappa.

Filippo Ganna remporte le contre-la-montre final malgré une crevaison et Egan Bernal s'offre le 104e Giro

Filippo Ganna s’est fait une frayeur lorsqu’il a essuyé une crevaison dans les derniers kilomètres du contre-la-montre final entre Senago et Milan (Piazza Duomo), mais, après un changement de vélo rapide, le champion du monde est parvenu à remporter l’étape avec 12’’ d’avance sur le champion de France Rémi Cavagna, lui-même victime d’une chute dans le dernier virage. Edoardo Affini a pris la troisième place.

Deuxième au général, Damiano Caruso a été le plus rapide parmi les trois coureurs qui sont montés sur le podium final de ce 104e Giro d’Italia, Il termine à 1’29’’ au classement général d’Egan Bernal, qui remporte la Corsa Rosa à 24 ans, dès sa première tentative. Simon Yates a défendu sa troisième place, à 4’15’’. Aleksandr Vlasov est resté 4e tandis que Daniel Martinez et Joao Almeida remontaient aux 5e et 6e rangs.

CLASSEMENT GÉNÉRAL

1 – Egan Bernal (Ineos Grenadiers)

2 – Damiano Caruso (Bahrain Victorious) +1’29’’

3 – Simon Yates (Team BikeExchange) +4’15”

LES MAILLOTS DISTINCTIFS

Maglia Rosa, leader du classement général, parrainée par Enel – Egan Bernal (Ineos Grenadiers)

Maglia Ciclamino, leader du classement par points, parrainée par Segafredo Zanetti – Peter Sagan (Bora-Hansgrohe)

Maglia Azzurra, leader du classement de la montagne, parrainée par Banca Mediolanum – Geoffrey Bouchard (AG2R Citroen Team)

Maglia Bianca, leader du classement du meilleur jeune, parrainée par Intimissimi Uomo – Egan Bernal (Ineos Grenadiers)

L’ÉTAPE

1 – Filippo Ganna (Ineos Grenadiers) – 30.3km en 33’48″60, vitesse moyenne de 53,787km/h

2 – Rémi Cavagna (Deceuninck – Quick-Step) +12″

3 – Edoardo Affini (Jumbo-Visma) +13″

Statistiques et déclarations

Filippo Ganna est le premier coureur à remporter cinq contre-la-montre consécutifs sur le Giro d’Italia (3 en 2020, 2 en 2021). Il a signé la septième victoire d’étape italienne cette année. C’est le meilleur bilan transalpin depuis 2015 (9 victoires).

Egan Bernal est devenu aujourd’hui le premier coureur à remporter le Giro en portant le dossard 1 depuis Miguel Indurain, vainqueur sortant en 1993.

Egan Bernal est le quatrième coureur à remporter la Maglia Rosa et la Maglia Bianca après Evgeni Berzin en 1994, Nairo Quintana en 2014 et Tao Geoghegan Hart en 2020.

Le porteur de la Maglia Rosa et vainqueur final Egan Bernal a déclaré : “Remporter le Giro me met dans une situation formidable. Je reste calme mais je ressens une explosion de joie à l’intérieur. Je cours à un très bon niveau qui m’a permis de remporter le Giro mais je dois garder les pieds sur terre. D’autres coureurs sont très forts. Ils vont continuer à me motiver à l’avenir. Le moment le plus difficile de ce Giro, c’était hier, quand Caruso est parti. J’avais cinq équipiers autour de moi mais d’un seul coup il n’y en avait plus que trois. Heureusement, Jonathan Castroviejo a pris la bonne décision au bon moment. Le plus beau moment est intervenu en roulant fort sur les routes blanches en direction de Montalcino. Aujourd’hui, écouter la voix de mon entraîneur [Mikel Artetxe] pendant le chrono était un autre beau moment. Je m’en souviendrai dans les années à venir. Mon dirigeant Dave Brailsford a aussi joué un grand rôle dans cette victoire. J’ai traversé des moments difficiles après avoir remporté le Tour de France. Avec ce Giro, j’ai retrouvé ce que je vise.”

Le dauphin Damiano Caruso a déclaré : “C’est ma première fois sur le podium d’un Grand Tour et c’est un belle sensation. Ce podium n’était peut-être pas prévisible au départ parce qu’on avait d’autres plans mais, jour après jour, j’ai pris conscience que je pouvais peut-être faire quelque chose de grand et maintenant je suis là pour célébrer ce podium. Aujourd’hui, il était naturel de se préparer à courir l’étape et à finir au mieux de mes capacités et avec un investissement total, comme je l’ai fait pendant ces trois semaines. Je voulais bien faire. Je n’ai pas pensé à l’écart, j’ai juste pensé à rouler aussi fort que possible, et maintenant je vais célébrer. On verra ce qui vient ensuite. On va profiter de ce moment et ensuite on pensera au futur.”

Troisième au général, Simon Yates a déclaré “Je me suis retrouvé face à deux gars qui étaient bien meilleurs, et c’est le mieux que je pouvais faire. Donc bien sûr que je suis content. Gagner un Grand Tour n’a rien de facile et je suis très fier de ce que j’ai fait. Je reviendrai pour essayer à nouveau mais on va profiter de ce succès pour l’instant. Il est difficile de dire quel était mon moment préféré, enfin, ma victoire d’étape était largement au-dessus. J’ai vraiment aimé ça. Et la prie journée c’était la 16e étape sous la pluie et la neige. Écoutez, on ne peut pas être bon pendant trois semaines, je ne pense pas que qui que ce soit en est capable, et j’ai fait de mon mieux. J’ai apprécié le Giro. J’ai accompli le maximum possible, je suis vraiment heureux avec le podium, mais bien sûr j’aimerais toujours faire encore mieux, donc je reviendrai à l’avenir pour essayer encore.”

Le porteur de la Maglia Ciclamino Peter Sagan a déclaré : “C’était ma première fois avec la Maglia Ciclamino sur le podium devant le Duomo. C’est une sensation très agréable et cet endroit est beau. Je suis très content de finir mon deuxième Giro et c’est formidable pour moi. C’est quelque chose qui manquait à ma collection. Mon fils est venu et je voulais monter sur le podium, Je suis très content de pouvoir le rendre heureux sur le podium. Je n’ai pas de mots, merci.”

Le porteur de la Maglia Azzurra Geoffrey Bouchard a déclaré : “C’est formidable de vivre des moments comme ça. J’apprécie le moment encore plus que sur La Vuelta, j’étais nerveux à l’époque. Là, je suis très détendu et heureux. Peut-être qu’il me manque une ou deux choses sur le plan technique par rapport aux autres coureurs parce que je suis passé pro très tard, mais mes qualités physiques me permettent de briller dans cette discipline sur trois semaines. J’ai réussi deux fois à disputer le classement de la montagne. C’est un vrai accomplissement. Je suis super content. C’est un classement dont je rêve depuis que je suis petit.”

Le vainqueur d’étape Filippo Ganna a déclaré : “On a pimenté les choses avec la crevaison ! Mais grâce à l’équipe, j’ai changé de vélo rapidement. Cette deuxième victoire contre-la-montre est la cerise sur le gâteau avec la Maglia Rosa d’Egan. Trois semaines de course amènent beaucoup de souffrance mais quand votre leader lèvent les bras le dernier jour, vous êtes déjà impatient pour 2022. En tant qu’équipier, c’est notre deuxième victoire en autant de Grands Tours après le Giro l’an dernier. C’est comme pour Gianni Moscon, qui en est à cinq sur cinq. L’an dernier, Tao [Geoghegan Hart] a pris la Maglia Rosa le dernier jour alors que cette fois Egan l’a prise tôt donc on a dû travailler beaucoup plus en tête de peloton. Cela dit, j’ai aussi apprécié de pouvoir partager ce moment avec beaucoup plus de fans que l’ann dernier sur le bord de la route. Ces trois semaines ont été formidables.”

Seguici
sui social
# giro

Vous voulez suivre l'actualité du Giro d'Italia et des autres courses de RCS Sport ?

Inscrivez-vous
à la newsletter du Giro d’Italia

top sponsor