Voir tout
Loading...
Voir tout

Mondes parallèles

09/05/2021

Merlier domine le premier sprint de son premier Grand Tour, tandis que Ganna montre sa réactivité pour contrer Evenepoel

Le 9 mai restera à jamais le jour où Wouter Weylandt a perdu la vie après une chute dans la descente du Passo del Bocco pendant le Giro 2011. Son numéro de dossard, le 108, a été retiré, et Tejay Van Garderen porte donc le 109 ici. Au moment de franchir la ligne d’arrivée et de remporter le premier sprint de son premier Grand Tour, il a mimé un “W” tragiquement familier et pointé le ciel.

Derrière lui, Giacomo Nizzolo établissait des records involontaires : avec une dixième place de 2 sur le Giro (en plus de ses 5 places de 3), il compte désormais 15 podiums sans la moindre victoire. Il devance Pietro Rimoldi, avec quatre deuxièmes places et neuf troisièmes places entre 1936 et 1940. Le visage de Giacomo en disait long à l’arrivée.

La première et la deuxième place vous emmènent dans deux mondes complètement distincts. Mais quoi de plus normal, chaque course cycliste étant un multivers dont les nombreuses réalités parallèles évoluent souvent de façon complètement indépendantes, même si elles se croisent à l’occasion. Prenez le deuxième sprint intermédiaire du jour, à Vercelli. Filippo Ganna a rapidement vu les coureurs de la Deceuninck – Quick-Step remonter vers l’avant du peloton : il a répondu avec une accélération puissante pour prendre les trois secondes de bonifications que Remco Evenepoel poursuivait. Son avance au classement général passe de 10 à 13” : un bonus collatéral pour l’Italien, qui venait surtout protéger les intérêts de ses leaders Pavel Sivakov et Egan Bernal. Ganna est un modèle de professionnalisme sur ce Giro, quand le jeune Evenepoel se montre déjà à l’affut de toutes les opportunités d’accroitre son avance sur Bernal et les autres.

Le premier sprint intermédiaire s’est aussi disputé dans des mondes parallèles. Gaviria, Viviani, Sagan et Pasqualon ont fait parler toute leur puissance en direction de la banderole des 40 derniers kilomètres, que Viviani a atteinte le premier. Gaviria s’est alors rendu compte que la ligne du sprint intermédiaire se trouvait 400 mètres plus loin, et il est allé chercher les points restant après le passage des échappés Filippo Tagliani et Umberto Marengo : 6 points pour la Maglia Ciclamino, 3 points pour le classement Traguardo Volante et 3 points pour le Premio della Combattivitá, autant de prix qui donnent vie à différents enjeux et réalités au sein du peloton. Gaviria, lui, n’était intéressant que par les points de la Maglia Ciclamino, le reste concernant plutôt les échappés récidivistes. Après leur drôle de raté, les quatre sprinteurs se sont rassemblés sous le regard amusé des photographes. Eux aussi en riaient. La suite allait se révéler plus embarrassante pour certains. Alors que Sebastián Molano se retrouvait en perte de vitesse dans le dernier kilomètre, il a malencontreusement tassé dans les barrières son leader Gaviria. À la manière de Nizzolo, ou celle de Gaviria, il y a plein de façons de voir la victoire s’échapper.

Pensez aussi à Umberto Marengo. En avril 2020, alors qu’il aurait dû se préparer pour le Giro d’Italia, il a passé le confinement à livrer des glaces. “Avec ma copine, on voulait une glace. On a trouvé une boutique qui faisait de la livraison à domicile et je leur ai demandé s’ils avaient besoin d’un livreur. J’étais le seul à le faire à vélo.” Regarder le Giro à la télévision était également un grand moment de son enfance. Dans un entretien à Alvento, il expliquait : “J’aimerais bien faire sur le Giro, peut-être gagner une étape.
Mais je n’en demande pas trop. Ce serait déjà bien de rester dans cet environnement. Et d’être un de ces maillots colorés au milieu du peloton. Qui sait combien d’enfants regardent la course à la maison avec leurs grands-parents et s’identifient aux coureurs. C’est tout ce que je veux.”

Le plus modeste des Piémontais présents sur ce Giro (avec Ganna, Matteo Sobrero et Fabio Felline) a lui aussi son propre monde.

Seguici
sui social
# giro

Vous voulez suivre l'actualité du Giro d'Italia et des autres courses de RCS Sport ?

Inscrivez-vous
à la newsletter du Giro d’Italia

top sponsor