Voir tout
Loading...
Voir tout

Fortunato et Bernal, deux hommes heureux sur le Zoncolan

22/05/2021

Lorenzo Fortunato vince la tappa 14 del Giro d’Italia, Bernal ancora in Maglia Rosa

Lorenzo Fortunato s'impose au sommet du Monte Zoncolan et Egan Bernal conforte sa Maglia Rosa en distançant ses rivaux

Lorenzo Fortunato, dont le nom signifie “chanceux”, s’est offert une grande victoire en solitaire, la première de sa carrière à l’âge de 25 ans, sur le Monte Zoncolan après s’être extirpé d’un groupe de onze échappés. Pour s’offrir la victoire, Fortunato a repris Jan Tratnik, qui avait accéléré à 10km du but, et a continué seul dans les 3 derniers km (la partie la plus redoutable et spectaculaire de la montée emblématique du Frioul). Tratnik et Alessandro Covi complètent le podium de cette 14e étape. Astana a mené le peloton pendant l’essentiel de la course mais Aleksandr Vlasov n’a pas pu suivre Simon Yates, auteur d’une attaque décisive dans le final. Le porteur de la Maglia Rosa Egan Bernal a pris la roue du Britannique avant d’attaquer à son tour dans les derniers hectomètres pour augmenter son avance au général sur tous ses rivaux.

L’ÉTAPE

1 – Lorenzo Fortunato (Eolo-Kometa Cycling Team) – 205km en 5h17’22”, vitesse moyenne de 38,756km/h

2 – Jan Tratnik (Bahrain Victorious) +26″

3 – Alessandro Covi (UAE Team Emirates) +59”

4 – Egan Bernal (Ineos Grenadiers) +1’43″

5 – Bauke Mollema (Trek-Segafredo) +1’47”

CLASSEMENT GÉNÉRAL

1 – Egan Bernal (Ineos Grenadiers)

2 – Simon Yates (Team BikeExchange) +1’33”

3 – Damiano Caruso (Bahrain Victorious) +1’51”

4 – Aleksandr Vlasov (Astana – Premier Tech) +1’57”

5 – Hugh Carthy (EF Education – Nippo) +2’11”

LES MAILLOTS DISTINCTIFS

Maglia Rosa, leader du classement général, parrainée par Enel – Egan Bernal (Ineos Grenadiers)

Maglia Ciclamino, leader du classement par points, parrainée par Segafredo Zanetti – Peter Sagan (Bora-Hansgrohe)

Maglia Azzurra, leader du classement de la montagne, parrainée par Banca Mediolanum – Geoffrey Bouchard (AG2R Citroen Team)

Maglia Bianca, leader du classement du meilleur jeune, parrainée par Intimissimi Uomo – Egan Bernal (Ineos Grenadiers), porteur : Aleksandr Vlasov (Astana – Premier Tech)

Statistiques et déclarations

La première victoire professionnelle pour Lorenzo Fortunato est également sa première victoire internationale depuis les rangs juniors. Originaire de Bologne, il est le premier coureur d’Émilie-Romagne à remporter une étape du Giro depuis Manuel Belletti, qui l’avait fait sur ses terres, à Cesenatico en 2010. Il est le premier “Fortunato” à s’imposer sur le Giro d’Italia.

Les Italiens se sont imposés sur une majorité des sept arrivées au sommet du Monte Zoncolan. Lorenzo Fortunato rejoint au palmarès ses compatriotes Gilberto Simoni (2003 et 2007) et Ivan Basso (2010), l’Espagnol Igor Anton (2011), l’Australien Michael Rogers (2014) et le Britannique Chris Froome (2018).

C’est le deuxième podium d’étape pour Jan Tratnik sur le Giro après sa victoire à San Daniele l’an dernier (à chaque fois, dans la région du Frioul, qui marque la frontière avec son pays, la Slovénie). C’est aussi le deuxième podium pour Alessandro Covi après sa deuxième place à Montalcino lors de la 11e étape.

Le vainqueur d’étape Lorenzo Fortunato s’est exprimé en conférence de presse : “Aujourd’hui, Alberto Tomba, qui vit dans la même ville que moi, Castel dei Britti, regardait l’étape dans ma maison familiale avec mon père. Ils sont très heureux. Je voudrais aussi remercier tout l’encadrement d’Eolo-Kometa. Cela comprend Ivan Basso et Alberto Contador, qui ont tout gagné. Ivan a gagné ici sur le Zoncolan. Ce matin, il m’a dit : tu prends l’échappée, tu attaques sur le Zoncolan et tu gagnes. Et je l’ai fait. Mais il y croyait plus que moi ! À partir d’aujourd’hui, on va grandir et progresser, l’équipe comme moi. Je n’avais jamais roulé sur le Zoncolan mais je l’ai toujours vu comme une ascension emblématique. C’est formidable de gagner ici.

La Maglia Rosa Egan Bernal a déclaré : “Bien sûr, Astana voulait gagner l’étape. Ils nous ont même demandé si on était également intéressé mais on leur a dit que ça nous allait si l’échappée restait devant. Ils ont fait une belle étape et ils ont roulé très fort. La descente était très technique et il restait peu de coureurs à l’avant. Astana a bien fait en tentant de gagner l’étape et en ayant confiance en [Aleksandr] Vlasov. J’ai toujours dit que le deuxième n’était pas mon seul rival. C’était Remco [Evenepoel], puis Vlasov, et maintenant Simon Yates. Je m’attendais à ce que Yates fasse quelque chose aujourd’hui. C’était une très bonne étape pour lui. Il avait l’air fort. Je suis sûr qu’il restera parmi les meilleurs. Je suis content d’avoir pu le suivre aujourd’hui. 

Seguici
sui social
# giro

Vous voulez suivre l'actualité du Giro d'Italia et des autres courses de RCS Sport ?

Inscrivez-vous
à la newsletter du Giro d’Italia

top sponsor