Voir tout
Loading...
Voir tout

Giro d’Italia 2021, Étape 8: Foggia – Guardia Sanframondi. Tout reprendre

14/05/2021

Étape 8: Foggia – Guardia Sanframondi. Tout reprendre

Depuis un demi-siècle environ, le Giro d’Italia s’est habitué à partir et arriver dans sa ville natale, Milan. Pourtant, la Campanie a souvent accueilli la course. L’exploration du Sannium a débuté quelques années après la première édition, en 1909. Et une fois, ces routes ont été le théâtre des derniers affrontements avant que les champions soient couronnés sur le podium final.

Pour son 100e anniversaire, en 2009, le Giro avait inversé son parcours, avec un départ de Venise et les Dolomites d’entrée avant de descendre vers le sud pour préparer le grand final à Rome. Le Blockhaus et le Vésuve devaient faire la décision après un passage par les Apennins. Une aventure sur des routes où frayaient les bandits autrefois, et où les prétendants à la victoire finale et les tempéraments offensifs pouvaient livrer bataille. Voici l’histoire imprévisible de l’étape Sulmona-Benevento. Le parcours comment en montée, sur les pentes de la Majella, redescend dans la plaine, à l’ombre du Matese, et explore les sinuosités du Sannium. Ce parcours varié ouvrait des possibilités infinies : un gros morceau de peloton pouvait se détacher, l’échappée pouvait ne devenir qu’un petit groupe de fuyards, et peut-être un grimpeur allait-il dominer l’emballage final. Apres tout, les routes du Sannium sont familières des miracles et rituels, à l’image des processions qui, au fil des siècles, ont éloigné les sécheresses, famines, inondations et tremblements de terre de Guardia Sanframondi.

Un group de 25 coureurs s’est échappé, mais on ne comptait plus que sept hommes en tête dans le Sannium, parmi lesquels Bak et McCartney. À en croire le chanteur Andrea Satta, qui commentait la course à la télévision, ces deux-là allaient dominer leurs compagnons d’audace. En quête d’un nouveau après sa victoire dans la 6e étape, Michele Scarponi était également en tête. Ce Giro était l’occasion pour lui d’écrire une nouvelle histoire, de retour de suspension, enfin consacré parmi les stars du cyclisme italien. Le sourire de nouveau accroché aux lèvres, il voulait tout reconquérir après des années de déception. Ses amis de Filottrano, qu’on pouvait voir courir et s’enlacer dans le centre de Benevento cet après-midi là, lui préparaient une fête à Rome pour célébrer tout ça.

“Je ne pensais même pas que je pouvais le faire, mais, une fois dans l’échappée, j’ai commencé à y croire un peu”

Michele aussi voulait prendre tout le monde dans ses bras après son sprint vainqueur. La volonté féroce qui lui a permis de traverser les années difficiles était enfin récompensée. En plus, il ne s’attendait pas à une victoire aussi éclatante. “Je ne pensais même pas que je pouvais le faire, mais, une fois dans l’échappée, j’ai commencé à y croire un peu. Quand on n’était plus que six, j’y ai cru encore plus. Quand j’ai fini par voir la route se dresser vers l’arrivée, je me suis dit : ‘Je vais peut-être le faire aujourd’hui.’”

Après ce succès en finisseur, Scarponi n’a remporté qu’un seul sprint. Sur le Tour of the Alps 2017, il emmenait le grand plateau, contrôlait une douzaine d’adversaires et levait les bras : une délivrance après quatre ans sans victoire. Personne n’imaginait que ce serait la dernière.

Seguici
sui social
# giro

Vous voulez suivre l'actualité du Giro d'Italia et des autres courses de RCS Sport ?

Inscrivez-vous
à la newsletter du Giro d’Italia

top sponsor