Voir tout
Loading...
Voir tout

Giro d’Italia 2021, Étape 13: Ravenna – Verona. Le “poète suprême” du cyclisme

20/05/2021

Giro d'Italia 2021, Tappa 13: Ravenna – Verona. Il Dante del ciclismo

Étape 13: Ravenna – Verona. Le “poète suprême” du cyclisme

Pour le 700e anniversaire de la mort de Dante Alighieri, le Giro d’Italia 2021 rend hommage à l’auteur de la Divine Comédie lors de la 13e étape, entre Ravenne et Vérone. Dante est mort à Ravenne en 1321, avec après 17 ans d’exil loin de sa ville natale Florence. Son tombeau est toujours un site de pèlerinage au coeur de la ville. Avant de fuir vers la Roagne, où il a passé les dernières années de sa vie mouvementée en tant que fugitif, il s’est installé à Vérone de 1313 à 1318. Il vivait alors à la cour de Cangrande della Scala, le seigneur de Vérone, à qui est consacré le troisième cantica de la Divine Comédie, le Paradis, accompagné d’une épître pour expliquer comment interpréter le texte littéralement et philosophiquement.

Vérone et, particulièrement, l’Arena ont couronné des champions comme Battaglin et Moser, Basso et Carapaz, et accueilli des vainqueurs d’étape comme Girardengo et Binda, Van Steenbergen et Poblet, Darrigade et Gualazzini. Pour une vue plus complète de cette étape dantesque (médiévale, austère, intense et sans répit), il faut également saluer Gino Bartali, concitoyen du “fugitive Ghibelline”.

Ginettaccio a remporté de Vérone en 1940 mais il s’était incliné au général, témoin de l’ascension de son rival intime des années à venir : Fausto Coppi

Après une mauvaise chute en début de course et face à la montée en puissance inattendue de son domestique, il avait dû se résoudre au rôle de maître attentionné, non sans difficulté. Son soutien et ses encouragements ont permis au jeune Fausto de s’imposer. Dans l’étape Pieve di Cadore-Ortisei, son protégé a explosé lors d’une échappée à deux sur les pentes du Pordoi. Gino s’est empressé de lui porter secours, lui a mis un peu de neige dans le cou et l’a mené jusqu’à l’arrivée. Gino s’est imposé, Fausto a pris la deuxième place, et Legnano a conservé le maillot de leader.

Deux jours plus tard, le Giro était à Vérone pour l’avant-dernière étape. Bartali voulait toujours laisser son empreinte, pour contredire tous ceux qui pensaient que ce Giro était un passage de témoin pour le vieux champion. À l’approche de l’arrivée à Vérone, la petite montée de Torricelle, un maigre obstacle, a été l’étincelle suffisante. Alors Bartali est parti face à tous ses adversaires. “Le roi de la montagne voulait aussi gagner sur cette toute petite montée riche en émotions. Ce n’était pas un grand effort : il a souffert comme un champion du monde d’haltérophilie peinerait à soulever un oeuf dur. Non seulement avait-il conquis les Dolomites, les Alpes et les Pyrénées françaises, mais aussi cette montée – où le prêtre de la paroisse locale se promène avec son bréviaire en main”, a écrit Oriani. Deux jours plus tard, le 10 juin 1940, l’Italie entrait en guerre, et le destin de Coppi, Bartali et tous les autres changeait à jamais.

 

Seguici
sui social
# giro

Vous voulez suivre l'actualité du Giro d'Italia et des autres courses de RCS Sport ?

Inscrivez-vous
à la newsletter du Giro d’Italia

top sponsor