Voir tout
Loading...
Voir tout

Giro d’Italia 2021, Étape 11: Perugia – Montalcino. Un ruban rose

17/05/2021

Giro d'Italia 2021, Tappa 11: Perugia - Montalcino. Il nastro rosa

Étape 11: Perugia - Montalcino. Un ruban rose

Dissocier le Giro d’Italia et la Maglia Rosa serait inconceivable, surtout au moment où le maillot de leader célèbre ses 90 ans. Aussi rêveur que cela puisse paraître, le Giro peut se définir comme un lien rose qui unit deux villes, et pas toujours les mêmes. C’est un long ruban avec différentes nuances de rose (rose bébé, rose pâle, rose poudré, vieux rose, rose saumon, rose flamant – la teinte a changé régulièrement au fil des ans) qui s’étend de Turin à Milan, comme cette année, où de Millan à Milan, comme lors de la première édition en 1909, ou en 1931. Ces deux années ont marqué une nouvelle naissance, avec le premier Giro et la première Maglia Rosa.

Il existe une date précise qui marque les débuts de ce lien indestructible. Jusqu’en 1930, il était impossible de distinguer le leader du classement général parmi le reste des coureurs. La Maglia Rosa voyait le jour l’année suivante, et Learco Guerra se distinguait immédiatement parmi les prétendants avides. Était-il inspiré par sa précédente expérience de porteur du maillot jaune sur le Tour de France l’année précédente ? Ou par le fait que le Giro s’élançait depuis la ville où il était né, Mantoue ? Être le premier à porter le maillot de leader au milieu de ses amis et de sa famille était un rêve qui l’a mené à un premier sprint victorieux. Un rêve si enivrant qu’il a nourri de nouvelles ambitions et apporté une deuxième victoire le lendemain.

Trois ans plus tard, Learco Guerra parachevait son odyssée en remportait le Giro 1934

 La route, cependant, avait d’autres intentions, et elle a décidé de se retourner contre le porteur de ce tout nouveau maillot dans la 3e étape, entre Ravenne et Macerata. Guerra était un ouvrier du bâtiment puissant, pas du genre à baisser les bras. Après avoir goûté à la victoire, il en voulait encore. Les deux étapes qui partaient et arrivaient à Pérouse, sur la superbe Piazza IV Novembre, lui offrait une scène rêvée pour reprendre la tête du classement général et renouer avec son histoire rose. L’exploit lui est venu naturellement, dans une ville dont la légende dit qu’elle a été fondée par Ulysse, une terre promise pour revenir, même dans l’agitation.

Ce deuxième doublé restait toutefois insuffisant. La malchance avait frappé son plus grand rival Alfredo Binda et elle le faisait chuter à son tour, provoquant son abandon. Les plus superstitieux le regardaient de biais mais la suite allait les faire changer d’avis. Trois ans plus tard, Learco Guerra parachevait son odyssée en remportait le Giro 1934. Il était évident que son parcours ne fut pas le plus aisé, mais plutôt une longue quête tortueuse, comme celle d’Ulysse. Mais avec un fil rose pour lui montrer la voie.

Seguici
sui social
# giro

Vous voulez suivre l'actualité du Giro d'Italia et des autres courses de RCS Sport ?

Inscrivez-vous
à la newsletter du Giro d’Italia

top sponsor