Voir tout
Loading...
Voir tout

104e Giro d’Italia: le Piémont accueille la Grande Partenza

04/02/2021

Samedi 8 mai, la Corsa Rosa s’élancera de Turin, la capitale du Piémont. La 2e étape, entre Stupinigi (Nichelino) et Novara – un tracé pour sprinteurs -, et la 3e étape, de Biella à Canale, se disputeront également dans la région. Le Giro retournera dans le Piémont pour sa dernière semaine avec une arrivée au sommet inédite à Alpe di Mera (Valsesia) et un départ de Verbania. Retrouvez un message vidéo de Filippo Ganna plus bas.

Une décennie plus tard, à l’occasion du 160e anniversaire de l’Unification de l’Italie, Turin et la Région Piémont accueillent à nouveau la Grande Partenza du Giro d’Italia. La première étape sera un contre-la-montre individuel de 9 kilomètres dans les rues de Turin ; la deuxième peut sourire aux sprinteurs entre Stupinigi (Nichelino) et Novara (173 km) ; la troisième s’élancera de Biella pour une arrivée à Canale après 187 km (un parcours adapté aux finisseurs et aux audacieux). La Région Piémont sera également concernée par la dernière partie du Giro. La 19e étape se conclura par une arrivée sur l’Alpe di Mera à Valsesia, avant un départ de Verbania le lendemain.

LES 3 ÉTAPES DE LA GRANDE PARTENZA

1re étape : Turin-Turin (contre-la-montre individuel) 9,0 km

Une étape entièrement urbaine, très exigeante avec des relances en permanence sur les longues lignes droites du parcours. Les coureur s’élancent de la Piazza Castello pour longer le Pô et traverser le parc Valentino, qui présente les seuls reliefs modérés du parcours avec une série de changements de direction. Après avoir traversé le Pô, les coureurs fileront sur le Corso Casale jusqu’à l’arrivée à côté de l’église Gran Madre, au pied de Superga.

2e étape : Stupinigi – Novara 173 km

Une étape destinée aux sprinteurs avec un parcours plat à l’exception de légères bosses dans le Montferrat. Le départ est donné depuis le Pavillon de chasse des Stupinigi et la course rallie après quelques kilomètres un autre château savoyard, à Racconigi. Le peloton traversera ensuite Santena, la ville où repose Camillo Benso Conte di Cavour 160 ans après sa mort. Après avoir passé Castelnuovo Don Bosco, il faudra franchir les difficultés modérées du Montferrat jusqu’à entrée dans la vallée du Pô, où de longues lignes droites mèneront les coureurs à travers les villages et villes alentours et notamment Vercelli.

3e étape : Biella – Canale 187km

Cette étape vallonnée correspond aux puncheurs tandis que les prétendants au classement général devront éviter toute surprise. Le début est plat, de Biella au pied des Apennins, avec une série d’ascensions plus ou moins sévères avant d’affronter les montées répertoriées. Après Alba et avant d’atteindre l’arrivée, l’étape emprunte de nouvelles montées courtes mais sévères qui serviront de rampes de lancement pour ceux qui souhaitent surprendre le peloton et décrocher la victoire.

STATISTIQUES

  • Pour la troisième fois de son histoire, Turin accueillera la Grande Partenza du Giro d’Italia. C’était déjà le cas en 1961 (100e anniversaire de l’Unification de l’Italie) et 2011 (150e anniversaire).
  • Le départ de Stupinigi sera une première dans l’histoire du Giro (2e étape). La ville de Novara (2e étape également) a accueilli une arrivée pour la dernière fois en 1968. Eddy Merckx s’était imposé et avait pris la Maglia Rosa pour la première fois.
  • Biella accueillera le départ de la 6e étape (la première en 1963, la dernière en 2007), tandis que Canale n’a jamais vu l’arrivée d’une étape.
  • Ce sera également la première arrivée sur l’Alpe di Mera, à Valsesia.
  • Verbania accueillera un départ d’étape pour la quatrième fois, après 1952, 1992 et 2011.

DÉCLARATIONS

Alberto Cirio, président de la Région Piémont, et Fabrizio Ricca, conseiller aux Sports de la Région Piémont, ont dit : “Cette année, nous aurons un Giro d’Italia véritablement piémontais, qui traversera les villes, les campagnes et les montagnes de la région et apportera la magie d’un événement sportif parmi les plus populaires en Italie. Nous sommes fiers d’accueillir une course qui représente l’histoire du cyclisme et de le faire en offrant des paysages uniques pour cette compétition. Les différents terrains et routes empruntés par les coureurs s’insèrent parfaitement à la morphologie de notre territoire.”

Paolo Bellino, PDG de RCS Sport, a dit : “Pour le 160e anniversaire de l’Unification de l’Italie, on ne pouvait choisir que le Piémont et Turin, la première capitale italienne, pour la Grande Partenza de ce 104e Giro d’Italia. La course commencera avec trois étapes qui montreront l’ensemble du territoire, y compris des lieux rarement visités dans l’histoire du cyclisme, parce que le Giro d’Italia n’est pas seulement un événement sportif formidable mais aussi un superbe outil de promotion des territoires traversées par la Corsa Rosa. Il y a une grande relation historique entre le Piémont et les différents événements de RCS Sport à Turin et dans le reste de la Région.”

Seguici
sui social
# giro

Vous voulez suivre l'actualité du Giro d'Italia et des autres courses de RCS Sport ?

Inscrivez-vous
à la newsletter du Giro d’Italia

top sponsor