retournez aux infos

1 juin 2019

Pello Bibao remporte la 20e étape du Giro d’Italia, Carapaz conserve la maglia Rosa

L’Espagnol Pello Bilbao (Astana Pro Team) a remporté la 20e étape du 102e Giro d’Italia, longue de 194 km entre Feltre et Croce d’Aune – Monte Avena. Mikel Landa (Movistar Team) et Giulio Ciccone (Trek – Segafredo) complètent le podium de l’étape.

Richard Carapaz conserve la Maglia Rosa de leader du classement général.

RÉSULTAT FINAL

1 – Pello Bilbao (Astana Pro Team) – 194 km en 5h46’02”, vitesse moyenne de 33,638 km/h

2 – Mikel Landa (Movistar Team) m.t.

3 – Giulio Ciccone (Trek – Segafredo) +2″

MAILLOTS

  • Maglia Rosa, leader du classement général, parrainé par EnelRichard Carapaz (UAE Team Emirates)
  • Maglia Ciclamino, leader du classement par points, parrainé par SegafredoPascal Ackermann (Groupama-FDJ)
  • Maglia Azzurra, leader du classement de la montagne, parrainé par Banca MediolanumGiulio Ciccone (Trek – Segafredo)
  • Maglia Bianca, leader du classement du meilleur jeune, parrainé par EurospinMiguel Angel Lopez (Astana Pro Team)

CLASSEMENT GÉNÉRAL

1 – Richard Carapaz (Movistar Team)

2 – Vincenzo Nibali (Bahrain – Merida) +1’54″

3 – Mikel Landa (Movistar Team) +2’53 »

4 – Primoz Roglic (Team Jumbo – Visma) +3’16”

5 – Bauke Mollema (Trek – Segafredo) +5’51”

Le vainqueur d’étape Pello Bilbao s’est exprimé dans la foulée de son succès : “Je savais que Carapaz essaierait de donner la victoire à Mikel Landa donc j’ai suivi la meilleure roue. Ma première victoire était spéciale. Cette deuxième victoire est encore plus forte parce que c’est une grande étape de montagne. Quand les prétendants au général nous ont repris, je savais que ce serait dur mais ils étaient fatigués aussi.”

Le leader de la course Richard Carapaz a dit : “On a essayé de gagner l’étape avec Mikel Landa et de me permettre de garder la Maglia Rosa mais on est passé à côté pour pas grand chose. Je suis quand même content de la manière dont les choses se sont déroulées aujourd’hui. Je pense que 1’54” d’avance sur Nibali, c’est suffisant, mais tout peut arriver dans le dernier contre-la-montre.”

ok

ko