retournez aux infos

24 octobre 2019

Présentation du 103e Giro d'Italia : les déclarations

Le vainqueur de la dernière édition du Giro d’Italia, Richard Carapaz, a dit : “Le Giro d’Italia 2019 sera toujours un moment très important dans ma vie de coureur professionnel, je suis ému rien que d’y penser ! Je dois énormément à mes parents et à tous ceux qui m’ont aidé à devenir le coureur que je suis aujourd’hui. Je continuerai toujours à dire aux enfants équatoriens qui commencent le cyclisme qu’il est important de poursuivre ses rêves. J’espère vraiment être au départ du Giro l’an prochain. C’est un parcours très intéressant avec des étapes qui peuvent amener beaucoup de surprises. Dans la dernière semaine, il y a beaucoup de montagne. Le Stelvio pourrait être décisif. J’espère vraiment être là. »

Le triple Champion du Monde Peter Sagan a dit : “Je suis content d’être là aujourd’hui pour la présentation du Giro d’Italia 2020. Je veux annoncer que je serai au départ à Budapest. C’est encore dans quelques mois mais je peux annoncer que je serai là. J’aime beaucoup de parcours, dès les premières étapes en Hongrie. Je suis sûr que j’aurais beaucoup de supporters sur le bord des routes dans les trois premières étapes parce que la Slovaquie est près de la Hongrie – et quelques-uns aussi sur les routes italiennes, puisque je vivais et m’entraînais en Italie. C’est un joli parcours. La première partie me correspond mieux mais je vais essayer d’être là jusqu’à l’arrivée à Milan. »

Vincenzo Spadafora, ministre italien des Sports, a dit : “Le Giro d’Italia fait partie de l’histoire de l’Italie et de sa culture. Nous utilisons tous les jours des métaphores, des termes et des surnoms qui tirent leur origine des 110 ans d’histoire qui nous séparent de la première édition de 1909. C’est une source inépuisable de souvenirs et d’histoires, d’une passion qui a divisé le pays en faction de supporters, mais de manière saine et divertissante : le Giro d’Italia unit notre pays grâce à ses grands champions et à l’amour du cyclisme.

À travers les décennies, le Giro a répondu à l’affection des Italiens de nombreuses manières. Parmi elles, je garde un souvenir précieux des initiatives tournées vers les enfants pour leur transmettre les valeurs du Giro : fair play, culture du cyclisme et mobilité durable, mais aussi sécurité routière et éducation alimentaire.”

Urbano Cairo, président et directeur général de RCS MediaGroup, a dit : “Le Giro d’Italia est un actif de grande importance pour tout le groupe RCS. Notre collaboration fructueuse avec la Rai nous permet de produire une course du plus haut niveau, avec de superbes images diffusées autour du monde.

Nous sommes heureux que le ministre des Sports Spadafora soit avec nous aujourd’hui, tout comme nous avons apprécié le discours du président du Conseil Conte sur l’étape de Frascati lors de l’édition 2019. Le Giro, qui unit l’Italie depuis plus de 100 ans, est intimement lié aux grandes institutions de notre pays, puisqu’il s’agit de l’un des outils principaux de représentation de l’Italie dans le monde.”

Paolo Bellino, directeur général de RCS Sport, a dit : “Le Giro d’Italia va au-delà du sport. La 103e édition va visiter de nombreux sites du Patrimoine mondial de l’Unesco, dès Budapest. Sur les cinq continents, nous allons montrer les images des endroits magnifiques que la course visite.

Notre partenariat avec Enit, l’Agence nationale du tourisme italien, est très important parce que le Giro montre, sur toutes ses plateformes, non seulement une course cycliste de très haut niveau, mais aussi une vision complète de l’Italie. L’édition 2020 va toucher près de 800 millions de téléspectateurs à travers le monde aux côtés de tous les fans qui nous suivent, sur les routes et sur les chaînes de la Rai. Nous sommes sûrs que, grâce au soutient de nos partenaires (institutions, sponsors et médias), le prochain Giro sera un événement à ne pas rater, comme la dernière édition.”

Mauro Vegni, directeur du Giro d’Italia, a dit : “Pour la première fois dans son histoire, le Giro d’Italia partira d’Europe de l’Est, et pour la 14e fois depuis l’étranger. Cela démontre une nouvelle fois l’intérêt croissant non seulement au niveau national, mais aussi international. Le parcours sera difficile mais équilibré avec trois contre-la-montre et sept arrivées au sommet. La dernière semaine dans les Dolomites et les Alpes sera décisive et le retour de l’arrivée à Milan, avec un contre-la-montre individuel, maintiendront la course ouverte jusqu’au dernier jour.

Je suis très heureux de voir un coureur de l’envergure de Peter Sagan annoncer qu’il participera au Giro l’an prochain, montrant une nouvelle fois que les athlètes internationaux sont attirés par la Corsa Rosa.”

Giuseppe Sala, maire de Milan, a dit : “C’est toujours une grande excitation de voir le Giro d’Italia terminer son aventure à Milan, peut-être parce que c’est là que la première édition a commencé en 1909, ou parce qu’avec le Giro 103 il y aura 78 coureurs sacrés sur la Piazza del Duomo de Milan. En plus, en 2020, Milan et la métropole seront les protagonistes d’une dernière étape excitante : un contre-la-montre dont je suis sûr qu’il transmettra la beauté de cette épreuve et de ce sport à d’innombrables passionnés, supporters et touristes.”

ok

ko